Afficher tout

Sandrine Rocard, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie et Fabrice Erval, directeur général délégué du groupe SARP. Crédits : Eau Seine-Normandie

Sandrine ROCARD, directrice générale de l’agence de l’eau Seine-Normandie et Fabrice ERVAL, directeur général délégué du groupe SARP concluent un partenariat « eau & climat 2021-2024 » pour sensibiliser et accompagner 4000 collaborateurs et l’ensemble des agences SARP du bassin pour garantir une gestion efficiente de l’eau et protéger la biodiversité. Les partenaires se sont félicités de cette alliance à l’occasion d’une signature organisée en présentiel sur le site « vitrine » de Bachelet Bonnefond, filiale du groupe SARP.

«Ce partenariat illustre la volonté du Groupe SARP d’aller plus loin dans la réduction de son impact, qu’il s’agisse de ses activités de maintenance, de réhabilitation des réseaux et des ouvrages d’assainissement, d’hygiène des bâtiments ou encore dans la gestion des déchets dangereux et non dangereux. SARP Normandie et SARP Ile-de-France ont défini une stratégie commune pour 30 sites répartis dans le bassin Seine-Normandie concernant la gestion des eaux pluviales à la source, la réduction des rejets polluants, la préservation des risques de pollution accidentelle ou encore la réduction des consommations d’eau », a déclaré Fabrice ERVAL, directeur général du groupe SARP.

«Grâce à cette action, l’agence de l’eau Seine-Normandie s’engage à accompagner techniquement et financièrement les projets conduits par les agences SARP qui permettent l’adaptation au changement climatique, la réduction des pollutions, et favorisant la biodiversité. » explique Sandrine ROCARD.

L’engagement de SARP et de l’agence de l’eau Seine-Normandie s’articule autour de 5 axes suivants :

  • Gérer les eaux pluviales à la source en désimperméabilisant les sols à chaque fois que cela est possible, en favorisant l’infiltration notamment par la création de voies drainantes sur les places de parking soit 2000 m2 de surfaces désimperméabilisées équivalent aux surfaces des parkings de SARP Nord Normandie. 4 sites feront l’objet d’étude de faisabilité pour l’infiltration des eaux pluviales dans le
    secteur SARP Ile-de-France et en étudiant la possibilité de récupération des eaux de pluie.
  • Réduire les consommations d’eau, en engageant des actions sur les sites les plus consommateurs après diagnostics. 3750 m3
    d’eau, par an, issues de l’installation de réutilisation des eaux usées traitées (Reuse), seront valorisés pour une utilisation dans les activités de curage, soit 90% de la consommation de l’entité Normande du Groupe SARP Veolia – Bachelet Bonnefond.
  • Plus de 80 000 m3 d’eau par an, issues des 3 sites ECOPUR de valorisation des déchets liquides, pourront être mis à disposition pour une utilisation interne ou pour une utilisation dans les activités de curage.
  • Réduire les rejets polluants : Objectif 1,2 T de DCO (Demande Chimique en Oxygène) non rejetés dans le réseau grâce à la mise en œuvre d’installation de traitement permettant aussi la réutilisation des eaux usées traitées. 10 km de réseaux d’assainissement seront diagnostiqués sur les sites pour garantir la conformité des rejets aux réseaux et au milieu naturel, et engager des travaux si nécessaire.
  • Prévenir les risques de pollution accidentelle en poursuivant l’introduction dans les projets, des équipements en cas d’inondation, incendie, stockage, transfert de produits dangereux…
    Supprimer l’usage de produits phytosanitaires en dressant au préalable un inventaire des produits actuellement employés notamment au siège SARP de Nanterre.

Les études pourront être financées par l’agence de l’eau Seine-Normandie à hauteur de 50% de subvention et 40% pour les travaux.

Télécharger le communiqué de presse